DÉCOUVREZ FOISSEY

structure de la peau

STRUCTURE DE LA PEAU

La peau d’un animal est constituée de telle manière qu’elle assure une rigoureuse protection, tout en permettant respiration et exsudation. Sa structure est composée de trois couches :

L’épiderme : ne représente qu’une petite partie de l’épaisseur de la peau. C’est de cette couche que provient la robe ou fourrure de l’animal. Il est éliminé en cours de la fabrication.
Le derme : la partie principale de la peau ; c’est lui qui va se transformer en cuir.
Les tissus sous-cutanés : sont formés de graisse et de chairs qui seront éliminés en cours de fabrication par des procédés mécaniques.

Les peaux brutes sont salées dans les abattoirs pour éviter leur putréfaction. Les propriétés fondamentales du cuir sont obtenues à la suite d’une centaine d’opérations chimiques et mécaniques, réparties en quatre étapes distinctes :

Le prétannage ou « travail de rivière » : à cette étape les peaux sont :
  • épilées et pelanées (élimination du poil et défibrillation du derme pour une bonne répartition du tannage).
  • écharnées à la machine, puis déchaulées et refendues dans l’épaisseur à l’aide de scies à lame sans fin, permettant d’obtenir les épaisseurs désirées de la partie supérieure appelée « fleur », la partie inférieure côté chair constituant la « croûte ».

Tannées. Les opérations de tannage peuvent être :
  • végétales : tanins naturels (châtaigne, mimosa …),
  • au chrome ; entièrement au chrome ou mixte (chrome et tanins synthétiques),
  • à l’alun (surtout utilisé pour la ganterie),
  • à l’huile (utilisé pour les peaux de chamois).
  • La méthode la plus valable aujourd’hui pour les cuirs d’ameublement est le tannage au chrome, procédé le plus rapide qui donne au cuir une grande résistance à la traction, à la déchirure et aux agents atmosphériques.
On procède à nouveau, à ce stade, à une égalisation de l’épaisseur par l’opération de dérayage.

La teinture :
la teinture se fait « au plonger » dans des tonneaux appelés « foulons » à l’aide de colorants avec adjonction de matières grasses pour obtenir un cuir souple. Le meilleur colorant est l’aniline qui pénètre en profondeur dans la peau.
Suit le séchage de la peau, le palissonnage (pour l’assouplissement) et le cadrage qui consiste à étirer la peau pou la rendre plane.

Les finissages : ces opérations consistent à donner l’aspect final désiré, à l’aide d’apprêt avec lustrage et satinage.
 
ACCUEIL | NOUS CONTACTER | PLAN DU SITE